Actu PSG

PSG – Stade de Reims (1-1): Les notes complètes [Ligue 1 – 20ème j.]

Homme du match: Agbadou (7,5): L’ivorien fait une erreur sur le but de Neymar car il couvre le Parisien d’une position de hors-jeu. Pourtant, le défenseur central de Reims sort une grosse performance sur cette rencontre notamment sur ses duels contre Mbappe. Il intercepte aussi des ballons dans sa zone et écarte un centre de Hakimi en fin de match pour éviter le break pour le PSG avant que ses partenaires ne viennent égaliser à l’ultime seconde.

Paris SG (4-4-2)

Donnarumma (4): L’Italien parvient à sortir quelques parades pas évidentes à effectuer mais ses relances courtes sous pression sont médiocres avec des ballons rendus trop bêtement à Reims. L’ancien gardien du Milan AC se fait aussi éliminer trop facilement sur le but de Balogun.

Hakimi (6,5): Le Marocain reste, de loin, le meilleur parisien de cette partie. Offensif, il va se procurer des situations qui ressemblent plus à des occasions en se projetant vers l’avant. Il sera même, pendant quelques secondes, buteur mais son action sera refusé car il se trouvait en position de hors-jeu. La prestation du lateral de Paris est plus que correcte.

Marquinhos (3,5): Trop mou le Brésilien dans ses interventions, il va perdre des ballons dans des situations regrettables. Quand Reims est aux abords de la surface, le capitaine du PSG n’est souvent pas dans les meilleures dispositions pour stopper ses adversaires. Il se fait prendre de vitesse sur le but de l’égalisation à la 96ème minute.

S. Ramos (5,5): L’Espagnol fait un match correct dans l’ensemble. C’est le plus tranchant dans sa surface, le plus mobile et le plus roublard et dans certaines situations chaudes devant le but de Donnarumma, il écarte la balle. En plus, il n’est pas loin de scorer de la tête mais Abdelhamid finit par bloquer le danger. Au final, sa seule fausse note demeure son retard sur la course de Balogun sur le but.

Bernat (4): Trop timoré et frileux, l’Espagnol se met plus à son avantage au fil de la rencontre notamment en matière de justesse technique balle aux pieds mais on doit le voir davantage porter le danger ou simplement le ballon vers l’avant. C’est le passeur décisif sur le but de Neymar mais c’est en contrant, involontairement, une passe ratée de Messi vers le buteur Brésilien.

Soler (3,5): Souvent les mêmes constats pour lui, il s’endort dans son coin et participe peu au jeu de son équipe. Un centre qui apporte un peu de danger puis c’est, grosso modo, le seul fait qu’on peut lui attribuer. Il doit faire encore plus pour se montrer dans cet effectif pléthorique du Paris SG. Danilo le remplace à la 63ème minute.

Vitinha (4,5): On le voit à l’aise dans son orientation du jeu à gauche ou à droite pour aérer le jeu puis trouver des espaces vers l’avant pour alimenter ses offensifs mais contre une équipe de Reims bien organisée dans son quadrillage défensif, le portugais devait apporter à son jeu et ses passes plus de vitesse et de folie. Et si les parisiens ont peu été menaçants sur les buts de Diouf, Vitinha peut en tirer des enseignements. Il est remplacé à la pause par Verratti (non noté): Qu’ils sont rares les matchs où Monsieur Verratti ne prend pas son carton et ce soir, en plus, sa couleur est rouge à cause d’un tacle non maitrisé sur la cheville de Ito à la 59ème minute.

F. Ruiz (5): Match mitigé pour l’ancien de Naples. Parfois capable de maîtriser le milieu du PSG et de sortir des ballons propres vers l’avant avec beaucoup de justesse et parfois sa lenteur dans les mouvements et son apathie posent des soucis au dispositif défensif parisien. Il est remplacé par Sanches à la 68ème minute.

Neymar (4,5): Il réalise avec Brio des enchainements fantastiques sur la pelouse du parc comme son petit numéro sur le but qu’il marque mais, malgré cette impression qu’il avait des jambes ce soir, le Brésilien s’est montré que par petits épisodes sans vraiment parvenir à semer le trouble dans la défense de Reims. Zaïre-Emery prend sa place à la 84ème minute.

Messi (4): Trés redoutable dans les petits espaces, le nouveau champion du monde a manqué d’assiduité dans ce qu’il sait faire. Il se procure des occasions mais il lui a manqué un peu de finition. L’argentin, comme d’habitude, reste trop soliste dans les efforts d’équipe.

Mbappé (4): Il réalise les appels dans la profondeur, les courses avec le cuir pour prendre les espaces à la vitesse et les dribbles puissants où il s’est presque toujours heurté à un adversaire. Il lui a manqué le tranchant nécessaire pour finir ses propres actions.

Reims (4-2-3-1)

Diouf (5): Le gardien n’aura pas vraiment pu montrer sa classe sur cette rencontre car les parisiens l’ont finalement assez peu sollicité. Il se fait éliminer par Neymar pour l’ouverture du score parisien mais fait quelques parades plutôt faciles. Il aura aussi été intéressant sur ses relances à la main quand son équipe tentait d’égaliser en fin de match.

Foket (6): On le voit beaucoup se proposer dans son couloir. Il centre ou combine avec son coéquipier Ito pour créer des décalages et des situations de danger. Trés volontaire et généreux dans ses efforts, il n’aura vraiment pas ménagé sa peine tout en accentuant la pression sur ses adversaires.

Agbadou (7,5): voir haut de page

Abdelhamid (7): Gros match pour le capitaine du Stade de Reims au même titre que son compère de la défense centrale. Précieux dans sa surface, il est souvent au duel pour stopper les dribbles des joueurs offensifs parisiens, de la tête comme des pieds. On l’a aussi vu auteur de rush avec le cuir pour porter ce dernier vers l’avant et donner de l’air aux siens.

De Smet (5): Beaucoup moins entreprenant que son pendant de droite, le Belge livre, cependant, une prestation de qualité mais a beaucoup souffert contre un Hakimi trés offensif et le latéral de Reims concède des situations au Marocain.

Matusiwa (6,5): le Hollandais se gratifie d’une prestation solide au milieu de terrain, toujours dans le combat et le souci de couper les phases offensives parisiennes. Il ne sort pas toujours vainqueur de ses duels mais il a fait un gros travail avec beaucoup de volumes de jeu.

Munetsi (6): En première periode, il est partout. Présent défensivement, on le voit aussi beaucoup se projeter vers l’avant pour se procurer des occasions pas loin de finir au fond. Il disparait dans la seconde partie du match où il se contente de jouer à son poste. Doumbia le remplace à la 75ème minute.

Ito (5,5): Il a eu du déchet dans son jeu mais a fait aussi des différences avec sa vitesse et sa technique. C’est lui aussi qui provoque l’expulsion de Verratti en prenant sa semelle sur la cheville. Le Japonais est remplacé par Van Bergen à la 83ème minute.

Cajuste (5): Trop discret dans les deux tiers du match, sa visibilité augmente en fin de partie car il est au milieu des actions de Reims à distribuer les ballons pour animer le jeu de son équipe. Il ne perd que trés peu de ballons et maîtrise son sujet du début à la fin. Il cède sa place à Lopy à la 84ème minute.

Flips (7): Toujours en mouvement, toujours vers l’avant, il n’a cessé de proposer du jeu et à initier beaucoup de situations dans le camp parisien. Toujours dans les bons coups, il n’est pas trés loin d’être décisif. Il cède sa place à Zeneli à la 75ème minute.

Balogun (7): Même dans les phases compliquées, l’anglais parvient toujours à se créer des occasions et jusqu’à l’ultime seconde du match, il se bat pour aller chercher, tout seul ou presque, cette égalisation tellement méritée. Match plus que bon pour l’attaquant du Stade de Reims.

Chardin Jean-Christophe

Source : hommedumatch.fr

Lire l’article entier

Bouton retour en haut de la page