Actu PSG

PSG – Bayern (0-1) : Les notes complètes [Champions League – 8ème de finale]

Homme du match  – Upamecano (8) : Le roc de la défense bavaroise ! Impassable ce soir, le français a dégouté la moindre attaque adverse. Ses placements, sa rapidité, sa force sur les uns contre un. L’ancien de Liepzig confirme sa coupe du monde parfaite avec les bleus pour s’imposer définitivement dans la défense du premier de Bundesliga. Imparable, il fut le premier relanceur parfait, touchant un nombre incalculable de ballons et n’en perdant que 6.

Paris (4-4-2)

Donnarumma (6) : Il a beaucoup été mis à contribution ce soir. Enchaînant les parades et les sorties aériennes intéressantes. Hélas, il ne va pas assez vite au sol sur le but du Bayern, dommage à la vue de la qualité de son match.

Hakimi (3) : Il a pris l’eau de tous les côtés. Dans l’incapacité de se projeter dans la partie adverse, ses gestes défensifs fébriles ont mis en difficulté son équipe. Attention, dans ce genre de match, le PSG a besoin d’un Hakimi de grande classe. Remplacé par Kimpembe (45′). Le défenseur central parisien fut plus physique, plus dur sur l’homme dans cette défense à trois, plus intéressante pour la relance, et plus poreuse dans les attaques adverses.

Marquinhos (4) : D’abord perdu durant la première mi-temps, le capitaine courage du PSG a peu à peu repris le dessus pour s’imposer. Sa relation privilégiée avec Kimpembe permet aussi plus de relâchement du Brésilien et un jeu plus naturel. Sa souveraineté dans les airs a fait du bien dans les premiers instants de la partie.

Ramos (5.5) : Meilleur des défenseurs ce soir, l’espagnol a régné dans l’arrière garde parisienne. Etonnant maillon faible depuis quelque temps, le goût de la Champions League est venu le titiller et lui donner une seconde jeunesse, la bienvenue. Une envie et de la consistance derrière, voilà ce que l’on attend de l’ancien du Real depuis le début de la saison.

Mendes (6) : Compliquée première mi-temps, à l’image de son équipe trop absente des débats pour réussir à attaquer. Il a par la suite, pris son côté avec beaucoup de générosité. Multipliant les courses et les centres pour amener du danger. Sa vigilance lui permet de prendre le dessus sur Leroy Sané, mais son manque de couverture sur l’ouverture du score fait mal au PSG ce soir.

Pereira (6.5) : Quel courage ! Il a abattu un travail énorme au milieu du terrain, tentant de se mettre un peu partout pour protéger une arrière garde poreuse. Ses récupérations aèrent le jeu et font souffler le jeu des parisiens. Encore heureux qu’il fut là ce soir, sinon l’addition aurait pu être bien salée ! Remplacé par Vitinha (75′).

Verratti (4) : L’Italien n’a pas réussi à élever son niveau de jeu défensif ce soir. Trop souvent au sol, il a été pris sur l’engagement Bavarois du milieu et souffre de la comparaison. Perdu sur certaines phases, il n’a pas réussi à organiser le jeu, ni à le prendre à son compte. Ce fut un peu mieux quand son habituel compère Vitinha est entré en jeu.

Zaire-Emery (3.5) : Pour une grande première, elle fut compliquée ! On ne peut pas lui reprocher ses retours défensifs intéressants, mais le très jeune titi parisien a manqué de peps pour créer le danger. Trop de ballons perdus, et trop peu de ballons touchés. Un constat d’échec certes, mais une folle envie de le revoir à ce niveau, car il a toutes les cartes en main pour exploser. Remplacé par Ruiz (57′).

Soler (2.5) : Absent, comme depuis quelques matchs. Les bribes intéressantes montrées par période sont bien loin. il passe son match comme un fantôme, ne réussissant pas à se démarquer pour démarrer des attaques. On ne peut pas dire qu’il fut aider par le reste de son équipe, trop statique, trop fébrile pour aller le chercher. Remplacé par Mbappé (57′) auteur d’une entrée tonitruante ! Le patron de l’attaque parisienne sera un élément essentiel pour le match retour !

Neymar (4) : Dix minutes de folie, mais avant cela ce fut compliqué. Trop dur pour le Brésilien, décroché pour aller se présenter devant la cage de Sommer. De la fébrilité dans les duels et dans ses dribbles ne permettant pas à la star parisienne à se mettre en valeur.

Messi (4) : Le champion du monde a été bien pris par la défense Bavaroise. Une envie de venir chercher très loin le ballon, qui aurait pu porter ses fruits, mais ses partenaires furent trop statique pour proposer un véritable plan de jeu et contrer le Bayern. De plus, comme son compère Brésilien, les retours défensifs sont presque inexistants, et les efforts non faits sur les lignes de passes permettent aux allemands de relancer avec une grande tranquillité.

Bayern Munich (3-4-2-1)

Sommer (5.5) : Un match simple au départ, avant de devenir plus compliqué avec l’entrée de Mbappé. Le suisse fut présent dans les moments chauds, rassurant pour ses défenseurs, que demander de plus ?

De Ligt (6) : Une belle présence offensive, mais quelques oublies défensifs, dont un qui aurait pu offrir un beau coup franc au PSG. Pas encore à 100% de ses capacités, l’ancien de la Juve doit être plus mobile et plus dans l’anticipation.

Upamecano (8) : Le roc de la défense bavaroise ! Impassable ce soir, le français a dégouté la moindre attaque adverse. Ses placements, sa rapidité, sa force sur les uns contre un. L’ancien de Liepzig confirme sa coupe du monde parfaite avec les bleus pour s’imposer définitivement dans la défense du premier de Bundesliga. Imparable, il fut le premier relanceur parfait, touchant un nombre incalculable de ballons et n’en perdant que 6.

Pavard (5) : Un carton rouge qui ternit un match intéressant du français. Bien plus concentré qu’avec les bleus, il n’a pas hésité à faire parler de son physique et de son anticipation pour s’imposer. Une fin de match plus compliquée, où le fauchage de Léo Messi lui valant son second jaune sera plus vu comme un sacrifice nécessaire pour maintenir le score qu’une faute flagrante. Il sauve un but tout fait pour Messi en fin de match, maladroit mais essentiel.

Cancelo (4.5) : Gros transfert de la mi-saison, l’ancien de Man City n’a pas eu le rayonnement attendu aujourd’hui. Pas assez pressant dans son rôle de piston, il se contente de défendre sur Nuno Mendes sans jamais aller le défier, par peur de sa vitesse sans doute. Une petite déception. Remplacé par Davies (46′), plus percutant mais avec beaucoup de déchets.

Kimmich (6.5) : Aimant à ballons, l’allemand n’a jamais cessé son pressing. Le reste, il le doit à sa vision parfaite du jeu, ses déplacements et son envie d’aller vers l’avant. Quelques petites gourmandises face au but qui auraient mérité un meilleur sort.

Goretzka (6) : Moins présent que son collègue au milieu, mais tout aussi important. Il fut dangereux sur les phases arrêtées, sa grande taille a été mal gérée par le PSG. Des interceptions, un pressing de tous les instants, l’allemand a fait ce qu’il sait faire de mieux et c’est sans doute pour cela qu’il forme une paire incroyable dans ce milieu bavarois.

Musiala (6.5) : Très actif , le jeune attaquant du Bayern n’a cessé de mener la vie dure aux défenseurs parisiens. Présent dans les duels, même s’il y a du déchet, l’allemand ne cesse de progresser malgré son jeune âge et de montrer qu’il est la relève du foot moderne. Remplacé par Gravenberch (87′).

Leroy Sané (4) : Attaquant le moins en vue ce soir, l’allemand n’a pas trouvé la faille dans la défense regroupée du PSG. Se laissant souvent prendre par Mendes beaucoup plus mordant ce soir. Un nombre de duels perdus trop nombreux pour véritablement s’imposer ce soir. Dommage quand on connaît son talent. Remplacé par Stanisic (90′).

Coman (7.5) : Buteur, il n’a pas cessé d’aller harceler, d’aller au contact, de vouloir le ballon. Au contraire des parisiens ! Très vite, il a pris le dessus sur son vis à vis, ne le lâchant jamais d’une semelle. Du déchet dans le dernier geste, mais comment lui reprocher cette envie de se battre ! Remplacé par Gnabry (75′).

Choupo-Moting (6) : Dans ce rôle d’avant centre il fut parfait. Souvent mis en difficulté par la paire parisienne, il a tout de même réussi à se mettre en évidence et à s’imposer plusieurs fois dans les airs. Avec un peu plus de réussite face au but, il aurait pu aggraver la marque. A plusieurs reprises, il trouve les gants du gardien italien !

Musiala (6.5) : Très actif , le jeune attaquant du Bayern n’a cessé de mener la vie dure aux défenseurs parisiens. Présent dans les duels, même s’il y a du déchet, l’allemand ne cesse de progresser malgré son jeune âge et de montrer qu’il est la relève du foot moderne. Remplacé par Gravenberch (87′).

Leroy Sané (4) : Attaquant le moins en vue ce soir, l’allemand n’a pas trouvé la faille dans la défense regroupée du PSG. Se laissant souvent prendre par Mendes beaucoup plus mordant ce soir. Un nombre de duels perdu trop nombreux pour véritablement s’imposer ce soir. Dommage quand on connaît son talent. Remplacé par Muller (76′).

Faire partie d’une communauté active de supporters du PSG vous intéresse ? Rejoignez toute de suite notre page et groupe Facebook par un simple clic sur le bouton “suivre la page” ci-dessous :

Source : hommedumatch.fr

Lire l’article entier

Bouton retour en haut de la page