Actu PSG

OGC Nice – PSG (0-2): Les notes complètes [Ligue 1 – 30ème journée]

Homme du match: Gianluigi Donnarumma (8): Le portier italien était dans un très grand soir et il a sauvé le PSG d’une potentielle nouvelle déconvenue avec un total impressionnant de sept arrêts dont des interventions décisives devant Pépé à plusieurs reprises, Moffi ou encore Todibo notamment. Une rencontre énorme pour l’ancien portier milanais qui a maintenu sa cage inviolée.

Nice (3-4-2-1):

Schmeichel (5,5): Il sort deux parades dans cette partie mais ne peut pas forcément faire grand chose sur les deux buts encaissés par son équipe. Il a réalisé une rencontre sérieuse mais cela n’a pas permis à Nice d’accrocher un résultat.

Dante (7): Il réalise une rencontre énorme, surtout en première période où il a très bien géré toutes les situations parisiennes. En seconde période, il aurait pu égaliser mais sa frappe du gauche a heurté la transversale avant de rebondir à deux millimètres de la ligne, insuffisant pour valider le but à Nice. Un manque de réussite total sur cette action. Il a récupéré une dizaine de ballons, record de son équipe.

Todibo (6): Malgré une entame compliquée, le défenseur du Gym s’est rapidement repris pour se montrer intraitable dans les duels avec Kylian Mbappé. Une rencontre sérieuse qui contraste nettement avec son mauvais match de la semaine dernière à Angers.

Ndayishimiye (7): D’abord utilisé en tant que troisième central, le Burundais a été repositionné en sentinelle suite à la modification tactique apportée par Didier Digard. Il a pu se montrer plus offensif et il n’est pas si loin de marquer suite à une lourde frappe du pied droit mais Donnarumma s’est détendu.

Bard (5): Une rencontre neutre pour le piston gauche niçois. Il n’a pas su faire suffisamment de différences sur son côté et défensivement, il a plutôt fait le travail même si Hakimi ne l’a pas véritablement mis à contribution dans l’ensemble. Remplacé par Billal Brahimi (68′). 

Boudaoui (6): Une rencontre pleine d’énergie, comme d’habitude pour l’international algérien. Il était partout sur le terrain, grattant pas mal de ballons. Il a bien su se placer entre les lignes et n’a pas baissé en intensité. Remplacé par Gaëtan Laborde (75′). 

Ramsey (5,5): Il réalise également une rencontre de bonne qualité ternie par son “erreur” sur l’ouverture du score parisienne puisqu’il rate sa remise vers Mendy qui n’avait pas anticipé. Derrière, ce fut plus facile pour Paris d’ouvrir le score. Pour le reste, il a été irréprochable dans l’état d’esprit. Remplacé par Ross Barkley (83′). 

Mendy (4): Il a sans doute été la majeure déception de l’OGC Nice ce soir bien que le tout jeune latéral azuréen ait tout fait pour apporter quelque chose à son équipe. Il est néanmoins trop tendre défensivement sur l’ouverture du score où Mendes le passe trop facilement. Remplacé par Pablo Rosario (68′). 

Thuram (6): Une rencontre aboutie pour le néo-international français. Il a eu l’opportunité à de nombreuses reprises de s’aventurer dans le camp parisien, ce qu’il a plutôt bien fait dans l’ensemble même s’il lui aura essentiellement manqué de la précision.

Pépé (6): L’international ivoirien a été actif de façon régulière dans cette partie et s’est procuré deux énormes occasions notables mais à chaque fois, Donnarumma s’est interposé de superbe belle manière face à lui. Il semble peu à peu retrouver ses sensations suite à sa blessure.

Moffi (5): Ce n’était pas une rencontre qui restera parmi ses meilleures prestations de la saison, mais le Nigérian a malgré tout pesé sur la défense parisienne. Il se procure d’ailleurs une occasion en fin de premier acte mais sa tête a manqué de puissance pour surprendre Donnarumma, l’homme de la soirée. Remplacé par Badredine Bouanani (83′). 

Paris-SG (3-5-2):

Donnarumma (8): Voir ci-dessus. 

Danilo Pereira (6): Le Portugais a dans un premier temps manqué de réussite avec une tête suite à un centre de Nuno Mendes qui a trouvé le poteau de Schmeichel avant de bénéficier d’un petit coup de pouce du destin sur sa tête défensive qui a été repoussée par la barre transversale de Donnarumma.

Sergio Ramos (6): Il aurait pu mettre son équipe en difficulté avec des relances qui n’ont pas toujours été de qualité, loin de là. Mais Nice n’a pas su en profiter et au final, il a permis aux siens de faire le break à l’entrée du dernier quart d’heure en reprenant de la tête un corner de Messi.

Marquinhos (6): Le capitaine brésilien du PSG a retrouvé son vrai niveau ce soir. Il a réalisé une rencontre qui va rassurer tous les supporters du club de la capitale après avoir connu un vrai gros trou d’air cette saison.

N. Mendes (7): Il a été le joueur de champ parisien le plus actif dans cette rencontre. Avec une grosse activité sur son couloir, tant défensivement que dans les tâches offensives. Il est récompensé de ses efforts avec une passe décisive pour Messi en première période. Remplacé par El Chadaille Bitshiabu (77′). 

Vitinha (6): Cela fait longtemps que l’on n’avait pas vu le milieu portugais à un niveau aussi satisfaisant. Il a été présent à la récupération et s’est montré efficace dans la projection vers l’avant balle au pied.

R. Sanches (non noté): Dès son premier duel avec Boudaoui, il a semblé être victime d’une rechute musculaire au niveau de la cuisse. Remplacé par Fabian Ruiz (10′, 6), qui a été important dans l’entrejeu de son équipe. Il aurait pu marquer d’une frappe lointaine mais Schmeichel s’est interposé.

Soler (5,5): Titulaire à la place de Fabian Ruiz, le milieu de terrain espagnol ne s’est pas caché et est à l’origine des rares situations du PSG dans le premier acte. Il a su gérer ses efforts intelligemment dans cette partie. Remplacé par Warren Zaïre-Emery (89′). 

Hakimi (5,5): Ce n’était pas forcément sa prestation la plus aboutie, mais le piston marocain s’est montré sérieux et appliqué à défaut d’être brillant. Peu mis à contribution dans l’ensemble par Melvin Bard, il s’est projeté avec plus d’aisance dans le dernier quart d’heure avec les espaces laissés par la défense niçoise.

Mbappé (4): Le meilleur buteur du championnat n’a pas été dans un grand soir. Il a eu plusieurs coups à négocier mais n’a jamais véritablement réussi à profiter des espaces laissés par la défense niçoise. Son énorme raté dans le temps additionnel est symptomatique de son match.

Messi (7): Il allume la première mèche dès les premières minutes avec une frappe non cadrée. Opportuniste dans les six mètres azuréens, il ouvre le score du pied gauche avant de s’offrir ensuite une passe décisive pour Sergio Ramos sur corner.

Faire partie d’une communauté active de supporters du PSG vous intéresse ? Rejoignez toute de suite notre page et groupe Facebook par un simple clic sur le bouton “suivre la page” ci-dessous :

Source : hommedumatch.fr

Lire l’article entier

Bouton retour en haut de la page