Actu PSG

Clermont Foot – Paris Saint-Germain (0-0) : Les notes complètes [Ligue 1 – 7ème j.]

Homme du match: Mory Diaw (8): Le gardien de but formé au PSG a sorti une véritable masterclass dans les cages clermontoises, réalisant un total considérable de dix parades, devant Dembélé, Ramos ou encore Vitinha. Il a écœuré les attaquants parisiens et a été le principal artisan du match nul décroché par son équipe face à l’armada offensive du club de la capitale.

Clermont (3-5-2):

Diaw (8): Voir ci-dessus. 

Caufriez (6): Le défenseur central s’est montré solide dans cette rencontre pour s’opposer aux offensives parisiennes. A plusieurs reprises, Dembélé est passé sur son côté mais au final, il n’a pas commis d’erreur majeure dans cette rencontre, ne laissant pas grand chose à ses vis-à-vis dans les duels.

Pelmard (6): L’ancien défenseur de l’OGC Nice a été lui aussi serein dans cette rencontre. Il s’est arraché pour récupérer des ballons dans sa zone de vérité et a été costaud dans les duels. Il s’installe dans le onze de départ cette saison depuis son arrivée en provenance du FC Bâle cet été et est déjà une belle réussite.

Seidu (6): Convoité par des équipes plus huppées du championnat ces derniers mois, celui qui a récemment prolongé son contrat fait toujours le bonheur de Clermont. Lui aussi a été bon dans cette rencontre. Il ne s’est pas souvent fait passer par la vitesse de Kolo Muani et la spontanéité de Mbappé.

Allevinah (6): Suite aux absences des deux pistons gauches habituels, l’ailier a évolué sur le côté gauche de la défense et a été généreux dans l’effort, capable d’être bien placé défensivement comme de déborder sur son couloir. Il n’a pas pu forcément toujours terminer ses actions mais il a été précieux pour son équipe. Remplacé par Mehdi Zeffane (84′). 

Magnin (6): Une rencontre pleine d’énergie et de détermination pour le milieu offensif de Clermont. Sur la double énorme occasion de son équipe, il est à la réception suite à la première parade de Donnarumma mais n’a pas pu conclure, ce qui aurait donné un avantage non négligeable pour son équipe en début de deuxième acte. Remplacé par Habib Keita (90′). 

Gonalons (5,5): Le capitaine clermontois a fait parler son expérience dans ce match pour jouer les coups intelligemment. S’il n’a pas touché énormément de ballons, il en a gratté pas mal en retour et n’a pas connu de déchet dans son jeu même s’il a logiquement baissé en intensité après la pause. Remplacé par Elbasan Rashani (69′). 

Gastien (5): Le milieu auvergnat a touché plus de ballons que Gonalons mais n’a pas connu la même efficacité à la perte de balle et surtout dans la construction du jeu. Il est évidemment un cadre de son équipe mais il n’a au final pas été très en vue dans une rencontre au cours de laquelle Paris a logiquement dominé.

Konaté (7): Enorme prestation du piston droit de la formation clermontoise qui a été excellent dans tous les compartiments du jeu. Capable d’apporter offensivement, il n’a pas du tout été impressionné par Kylian Mbappé et Randal Kolo Muani et n’a jamais connu le moindre signe de fébrilité ou de fatigue. Du très haut niveau.

Cham (5,5): Après avoir raté un penalty face au FC Nantes lors de la dernière réception il y a deux semaines, le milieu offensif autrichien a été intéressant ce soir. surtout dans la conservation du ballon et dans la projection vers l’avant. Il n’a en revanche pas su faire les bons choix en arrivant dans la zone de vérité. Remplacé par Bilal Boutobba (84′). 

Nicholson (6): L’avant-centre a beaucoup donné dans cette rencontre. Il a pesé sur la défense parisienne est s’est même procuré plusieurs occasions dans ce match. Le Jamaïcain a fourni des efforts considérables au bénéfice du collectif et aurait pu être récompensé d’une autre manière. Préféré à Andric et Kyei, il a sans doute marqué des points ce soir auprès de son coach.

Paris-SG (4-4-2):

Donnarumma (6): Le portier italien n’a pas été fortement sollicité dans cette rencontre mais en début de deuxième acte, il réalise un double arrêt de grande classe pour garder sa cage inviolée et pour empêcher le CF63 de prendre l’avantage. Pour le reste, il a plutôt bien fait son travail et boucle un troisième match de suite sans prendre de but toutes compétitions confondues.

Marquinhos (5,5): Le capitaine brésilien du PSG occupait un rôle très inhabituel de latéral gauche cet après-midi dans l’optique de préserver Lucas Hernandez pour la rencontre de Ligue des Champions sur la pelouse de Newcastle. Il a éteint l’incendie à plusieurs reprises mais on l’a senti en manque de repères à certains moments.

Skriniar (5): Le Slovaque est monté en puissance surtout depuis sa rencontre ratée face à Nice à la mi-septembre. Il a eu moins de duels à négocier qu’avec Moffi mais sa prestation reste neutre malgré tout, et cela bien que son équipe n’ait pas encaissé de but. Il peut mieux défendre sur certaines situations.

Danilo Pereira (5,5): Il est l’auteur d’un retour défensif de très haut niveau dans les derniers instants de la partie, preuve de sa solidité et de sa concentration incessante dans ce match. Le polyvalent joueur portugais a encore dépanné dans l’axe de la défense aujourd’hui et a été comme à son habitude assez fiable.

Hakimi (5): Etincelant face à l’Olympique de Marseille dans le Classique dimanche dernier, le latéral marocain a été clairement plus en difficulté dans cette rencontre. Il n’a pas apporté grand chose dans les tâches offensives et n’a pas été le moins mis à contribution défensivement aujourd’hui en Auvergne.

Barcola (5): L’ancien lyonnais enchaînait une nouvelle titularisation après sa bonne prestation face à l’OM. Ses replis défensifs étaient de bonne qualité dans ce match, mais offensivement il fut clairement dans l’ombre du duo Kolo Muani – Mbappé et fut un peu plus en retrait offensivement, surtout après le repos. Remplacé par Gonçalo Ramos (64′), qui rate une énorme occasion en fin de partie.

Vitinha (5): Le Portugais était aligné une fois de plus dans cette rencontre au sein d’un pivot avec Fabian Ruiz et il a été assez bon dans la construction du jeu. Il oblige d’ailleurs Mory Diaw à faire une belle parade à l’horizontale. Pour le reste, il peut forcément mieux faire même si sa performance reste encourageante. Remplacé par Warren Zaïre-Emery (64′).

Ruiz (6): Le milieu de terrain espagnol était titulaire aujourd’hui à la place de Zaïre-Emery ou même Ugarte, lui aussi mis au repos avant la rencontre européenne de mercredi prochain. Malgré une débauche d’énergie importante, il n’a pas réussi à faire sauter le verrou clermontois mais il a récupéré une dizaine de ballons et fut omniprésent dans l’entrejeu.

Dembélé (5,5): Du quatuor d’attaque, l’ancien joueur du Barça fut le plus en jambes et le plus dangereux pour la défense de Clermont. Il réalise une heure de jeu de bonne qualité. Il se procure une grosse opportunité d’ouvrir le score en première mi-temps mais comme tous ses partenaires, il n’a pas su tromper Diaw. Il est l’auteur d’un centre parfait pour Mbappé qui a touché le poteau après la pause.

Mbappé (4): Alors qu’on aurait pu imaginer le voir être ménagé pour ce match, l’atout offensif numéro un du PSG était bel et bien présent en Auvergne mais il n’en a rien été. Luis Enrique l’a aligné mais il n’a clairement pas été inspiré cet après-midi. Il se procure la plus grosse occasion des siens mais a trouvé le poteau sur le centre en retrait de Dembélé.

Kolo Muani (5): Le nouvel attaquant du PSG n’a pas ménagé ses efforts, a touché pas mal de ballons dans la surface adverse mais au final, il n’a pas été en réussite, surtout dans le dernier geste. Il aurait pu mieux négocier beaucoup plus d’occasions mais a une influence assez nette dans le jeu, n’hésitant pas à repartir de plus bas balle au pied.

Source : hommedumatch.fr

Lire l’article entier

Bouton retour en haut de la page