Actu PSG

AC Milan – PSG (2-1) : Les notes complètes [Champions League – 4ème j.]

Homme du match: R. Loftus-Cheek (9): Ce soir, c’était son soir. L’anglais s’est baladé dans son jardin aujourd’hui, et a semblé être en transe, tellement tout ce qu’il tentait passait. Chaque action dangereuse, chaque contre-attaque, passait par le milieu milanais, aux airs de De Bruyne ce soir. Lui qui revient de blessure, on pouvait s’attendre à un match poussif. Que nenni, il est un véritable roc physique, et cela lui a permit de bien rester sur ses jambes en transition, face aux assauts auxquels il a fait face. Il a même été efficace dans un rôle de relai avec les attaquants. Même défensivement, il a effectué des retours importants. C’est un match XXL du milieu anglais, à qui Milan doit beaucoup ce soir.

AC Milan (4-3-3):

M. Maignan (6,5): Lorsque Maignan est présent, Milan peut presque dormir sur ses deux oreilles. Il est toujours impressionnant de réflexes, et de plus en plus précis dans ses sorties dans les pieds des attaquants. Il totalise 5 arrêts, dont certains qui forcent le respect.

T. Hernandez (5): Ce match n’a pas été celui où il a été le plus influent offensivement. Sans doute Pioli lui a donné l’ordre de défendre avant de se projeter, ce qui a globalement payé, car même si Dembélé a fait mal au français, il n’a pas fait mouche. De plus, le latéral gauche a participé à quelques belles séquences offensives milanaises. Il a également réussi une bonne rencontre sur le plan de la relance. Enfin, il est passeur décisif sur le but de Giroud, d’un super centre qui donne la victoire à Milan.

M. Thiaw (6): Très propre, le jeune défenseur allemand a été un élément rassurant. Notamment car, quand Tomori est parti chasser le ballon dans les pieds adverses, il était toujours en couverture, toujours à l’affut, se servant de sa bonne vitesse pour rattraper un élément adverse qui s’enfuyait vers le but. Egalement, au niveau de la relance, rien à redire, cela s’est bien passé.

F. Tomori (6,5): L’anglais est un roc dans cette défense rossonero, et a fait une nouvelle fois parler son physique. En couverture, il a été très bon, et, élément notable, ne s’est pas fait dribbler une seule fois, dans un match où il a dû faire face à Mbappé. C’est déjà une performance en soi. Mais à part ça, il a maîtrisé son sujet,  et a même tenté de frapper un coup franc, pas si mal tiré de surcroît.

D. Calabria (6,5): Autant, le capitaine napolitain est parfois critiquable, mais là, il a élevé son niveau de jeu de manière phénoménale. A l’inverse de son penchant à gauche, il a été très offensif, et a donné tout ce qu’il avait dans ce domaine. Il a multiplié les courses de manière impressionnante, et a réussi des retours défensifs cruciaux, et face à Mbappé, s’il vous plaît. Avec Pulisic, ils ont beaucoup apporté offensivement, surtout via les centres en première période. Ses appels dans la profondeur ont aussi dû donner des sueurs froides aux supporters parisiens.

Y. Musah (5,5): Repositionné en tant que milieu pointe basse, le jeune américain a montré qu’il pouvait être une option pertinente à ce poste. Il a bien verrouillé cet axe milanais, par lequel les joueurs du PSG ont eu du mal à passer. Il est également un des premiers relanceurs, ce qu’il a très bien effectué. C’est prometteur pour lui. Il sort en fin de match pour R. Krunic (84′).

T. Reijnders (5,5): Assez inconstant dans ce match, le néerlandais a parfois disparu de nos écrans. Il a récupéré quelques ballons, et a globalement défendu correctement, mais il a fallu qu’il fasse parler la technique pour que l’on se rende compte de son impact. En effet, lorsqu’il s’est mit à crocheter, tout de suite, Milan avait une belle occasion de prendre de vitesse les parisiens.

R. Loftus-Cheek (9): voir ci-dessus.

R. Leao (8): Quel match de l’ailier portugais. Dans une mauvaise passe récemment, en manque de confiance, il a élevé son niveau de jeu ce soir. Il est un poison pour le PSG, explosant en profondeur à chaque occasion, avec toujours une conduite de balle exceptionnelle, il s’est régalé dans les gros espaces laissés dans le dos des parisiens. La preuve, il réussit 5 dribbles ce soir, dont un grand pont somptueux sur Zaïre Emery. Cerise sur le gâteau, il retrouve le chemin des filets après une longue disette, et avec la manière, d’un magnifique retourné acrobatique. Il avait besoin d’un match pour le remettre en confiance, le voici. Il sort exténué, sous l’ovation du San Ciro, pour N. Okafor (85′).

O. Giroud (6): Intéressant, comme souvent, dans le jeu en relai avec ses attaquants, le buteur international français a manqué quelques occasions au cours de la rencontre. Mais qu’à cela ne tienne, il en suffit d’une pour faire pencher la balance, et c’est d’une superbe tête, toute en extension, à l’arrêt, comme face au Napoli, qu’il prend le dessus sur Skriniar et inscrit le but de la victoire.

C. Pulisic (5,5): Les cinq premières minutes de sa rencontre sont très poussives, et il rate à peu près toutes ses prises de balle. Cependant, il est monté en puissance au fur et à mesure. Il a montré de bonnes choses offensivement, et a bien combiné avec Calabria. Ses centres étaient notamment un poison, et Milan aurait pu en mettre un ou deux de plus, si ils avaient eu plus de réussite, grâce à ces centres. L’américain sort pour un défenseur en fin de match, en la personne de A. Florenzi (90+2′).

PSG (4-3-3):

G. Donnarumma (6,5): Très chahuté par les supporters rossoneri, l’ancien de Milan n’a pourtant pas semblé déconcentré. Il sort en tout 6 arrêts ce soir, qui valent parfois le détour. Il a donc subi beaucoup de frappes, et a du mérite dans le fait que ce match ne tourne pas à la déroute comme à Newcastle. Sur les deux buts milanais, on ne peut pas trop lui reprocher de ne pas faire mieux.

L. Hernandez (3,5): En grande souffrance, le latéral gauche du PSG a globalement passé son temps à défendre, et à mal défendre les espaces dans son dos. Lorsque c’est Calabria qui vous prend de vitesse, il y a des questions à se poser, car l’italien n’est pas connu pour sa vélocité. Globalement, il a été un danger pour sa propre équipe, sans l’être pour Milan, car Mbappé a manqué de soutien de sa part la plupart du temps. Il est remplacé par N. Mukiele (65′).

M. Skiniar (4): Certes, le défenseur central ouvre le score rapidement, bien démarqué sur corner, mais, sur sa mission principale, à savoir défendre il a clairement montré des lacunes. Il a souffert face à la vitesse et les combinaisons de Pulisic, Calabria et surtout Loftus-Cheek. Il a laissé des espaces trop importants dans son dos, sans pouvoir les couvrir, et avec un alignement qui laissait à désirer, et aurait pu jouer des tours à son équipe. Il sort, en fin de rencontre, pour B. Barcola (89′), un changement offensif.

Marquinhos (5): Correct sans être impressionnant de maîtrise, le brésilien a réalisé un match moyen. Il a souvent dû rattraper les erreurs de Skriniar, mais en a lui-même commit, notamment dans l’alignement. Dans le domaine physique, il a manqué de puissance.

H. Hakimi (5,5): Intéressant offensivement, il a souvent fait les bons choix lors du dernier geste, même si l’exécution laissait à désirer. En attendant, il a délivré quelques bons centres via des dédoublements. En revanche, il a laissé les taches défensives au second plan et Leao ne lui a clairement pas fait de cadeau ce soir.

Vitinha (5): Intéressant pour faire le lien entre les défenseurs et les attaquants, il a parfois réussi à combiner avec Mbappé, mais sans être très convainquant. Défensivement, on ne l’a pas vu, et cela a sûrement manqué à ce côté gauche. C’est donc un match moyen du portugais. Le buteur du week-end dernier L. Kang-in prend sa place en cours de match (60′).

M. Ugarte (4): Où a pu bien passer le milieu uruguayen qui était si important dans le jeu du PSG ? Dans cette rencontre cruciale de LDC, le petit milieu a fait une entame de match exécrable, montrant beaucoup d’hésitations en défense, et peu de maîtrise dans ses prises de balle et ses relances. Jusqu’à la mi-temps, cela se poursuit, avec un peu de mieux cependant, dans l’envie de progresser vers le but. Sa deuxième mi-temps est correcte,  sans être impériale, car Loftus-Cheek l’a fait souffrir durant un long moment.  Il est logiquement remplacé par son coach, Luis Enrique, au profit de F. Ruiz (60′).

W. Zaïre-Emery (5,5): Avec ses performances récentes, on est presque déçus lorsque le niveau du jeune titi est “juste” correct. Il a été bien impliqué dans le jeu offensif, a récupéré quelques ballons hauts, mais, dans la défense pure, il a montré des lacunes. Par contre, il a toujours un sens du jeu superbe, notamment dans la passe progressive, ou encore le contrôle du tempo.

K. Mbappé (5,5): Le français attire toujours autant le jeu vers lui, et pour cause, il est le meilleur joueur du PSG. Cependant, il semble que lorsque Mbappé n’est pas dans son meilleur jour, le jeu soit quelques peu faiblard. Car, sans être mauvais, loin de là, le français n’a pas été clinique, et s’est souvent heurté à une bonne défense, de profondeur et de surface. De plus, quelques imprécisions ont terni son match.

R. Kolo Muani (5): Franchement, cela n’a pas été faute de tenter pour le buteur français, il a beauoup fait d’efforts pour jouer avec ses partenaires et créer du jeu. Cependant, le jeu de remise a parfois fait défaut, et pour convertir ses occasions, il a été hésitant. Sorti pour G. Ramos (60′).

O. Dembélé (6): Il n’est jamais facile de juger les prestations de l’ancien barcelonais. d’un côté, on salue la prise de risque et l’exécution des gestes techniques, mais d’un autre, on est obligés d’être frustrés de la pauvreté des gestes décisifs, comme les centres ou les frappes. Pourtant, il touche le montant à la 27e minute, mais son premier but avec le PSG devra encore attendre… On gardera le positif de son match, et le danger qu’il a su apporter côté droit.


Faire partie d’une communauté active de supporters du PSG vous intéresse ? Rejoignez tout de suite la #TeamPSG sur Facebook par un simple clic sur le bouton “suivre la page” ci-dessous :

Source : hommedumatch.fr

Lire l’article entier

Bouton retour en haut de la page